Menu


CONTACTEZ MOI


Je suis à votre disposition pour vous préparer un devis gratuit et par la suite votre dossier de remboursement Sécu et mutuelle.
[email protected]

“ ... Mes remerciements ne sont pas à la hauteur de mon bonheur de pouvoir à nouveau rire et normalement. Mille merci!!!...” Francoise

La sécurité sociale souhaite mieux contrôler les soins dentaires

Dans le but de faire baisser le prix des soins dentaires et de mieux contrôler les interventions des chirurgiens dentistes, la sécurité sociale vient de mettre en vigueur une nouvelle nomenclature, qui recodifié les soins dentaires. Le but est tout d’abord de fournir un encadrement plus précis aux chirurgiens dentaires, mais surtout d’offririez une meilleure visibilité aux patients sur le coût réel de leurs soins dentaires. Par contre, bien que cette mesure aille dans le bon sens, il n’est pas sûr qu’elle soit suffisante pour faire réellement baisser les prix et permettre aux patients de profiter de soins dentaires abordables.

Des mesures pour simplifier la lecture des soins dentaires

La première mesure impose au chirurgien dentiste de fournir à leurs patients un devis détaillé. Le devis doit ainsi faire apparaitre le détail des soins selon la nouvelle nomenclature et surtout la part du remboursement de la sécurité sociale. Cette mesure devrait permettre au patient de mieux comprendre les soins dentaires et leur facturation. Le devis devra aussi faire apparaître la provenance des prothèses pour un maximum de transparence. Toutes ces informations devraient pousser le patient à comparer les prix, puisqu’il aura la possibilité d’utiliser des informations détaillées.

Le gouvernement veut faire baisser le prix des prothèses dentaires

Le vrai combat du gouvernement se situe ailleurs, en effet, son principal objectif est de faire baisser le prix des prothèses dentaires. Il pense ainsi à mettre en place une mesure qui obligerait les dentistes à afficher leur prix d’achat sur le devis qui sera fourni au patient. L’objectif est évidemment de faire pression sur les dentistes afin qu’ils réduisent leurs marges sur les prothèses dentaires. Il faut en effet savoir qu’une prothèse importée de Chine sera facturée environ 40 €, alors qu’une prothèse fabriquée en France sera facturée environ 150 €. Ensuite, ces prothèses seront facturées au patient entre 500 € et 1000 €, ce qui peut sembler une marge énorme, surtout que les différences d’un cabinet à l’autre peuvent être énormes, avec des variations de prix de plus de 30 %. Ces marges prohibitives pourraient donc expliquer en partie les prix pratiqués et c’est donc logiquement sur ce levier que le gouvernement souhaite appuyer.

 

Toutefois, le raisonnement n’est pas aussi simple, car, bien que les cliniques dentaires hongroises parviennent à proposer des prix inférieurs en réduisant leurs marges, les dentistes français n’ont pas la possibilité de suivre l’exemple. En effet, alors que les protes ne représentent que 15 % de leur activité, elle représente la moitié de leurs revenus. Les dentistes français doivent en effet faire face à des charges de plus en plus élevées, alors que les tarifs des soins conventionnés, dont le tarif est fixé par la sécurité sociale, n’augmentent pas.

Les prix des soins dentaires n’ont donc pas vocation à baisser dans l’immédiat et si vous avez des soins dentaires à réaliser vous avez tout intérêt à vous diriger vers d’autres solutions pour réduire votre facture. Les cliniques dentaires hongroises profitent par exemple d’un environnement économique particulièrement intéressant, qui leur permet de profiter des tarifs très compétitifs, qui peuvent être jusqu’à 70 % inférieurs par rapport aux tarifs des chirurgiens dentaires français.


 




 

 

 
  • Implant Dentaire Alpha Bio       489 440€
  • Implant SIC prémium Suisse     533€ 480€
  • Couronne céramo-​métallique  221€ 199€
  • Couronne procera zirconium   322€ 290€
  • Facette dentaire Emax                 333€ 300€