Menu


CONTACTEZ MOI


Je suis à votre disposition pour vous préparer un devis gratuit et par la suite votre dossier de remboursement Sécu et mutuelle.
info@jildent.fr

France: 09 70 444 536
Suisse: 02 25 483 414
Hongrie: +36 30 991 6924

“ ... Mes remerciements ne sont pas à la hauteur de mon bonheur de pouvoir à nouveau rire et normalement. Mille merci!!!...” Francoise

HISTOIRE DU TOURISME DENTAIRE EN HONGRIE


Contrairement à ce que beaucoup de gens pensent en France, le tourisme médical et donc le tourisme dentaire n’est pas un phénomène récent qui est apparu avec la crise économique. Le tourisme dentaire est ainsi assez ancien, puisqu’il est apparu en Hongrie pour la première fois dans les années 1970, quand les habitants des pays frontaliers ont commencé à passer les frontières pour venir se faire soigner à moindre coût.

La Hongrie peut en effet être considérée comme un pays précurseur dans le tourisme dentaire, puisqu’elle a attiré très tôt les premiers touristes médicaux. Mais le pays a aussi su développer cette activité en se spécialisant dans les techniques de pointes de la chirurgie dentaire. La Hongrie est ainsi devenue en quelques dizaines d’années, la première destination dans le secteur du tourisme dentaire et un pays de référence dans le domaine de l’implantologie et des greffes osseuses.

Le tourisme dentaire s’est donc développé en Hongrie dans les années 1970, au début essentiellement auprès des populations frontalières. Mais pour comprendre ce développement, il faut commencer par s’intéresser à l’histoire du pays. Il faut savoir qu’il existe un lien particulier qui unit les populations allemandes, autrichienne et hongroise. L’empire austro-hongrois était en effet lié à l’empire allemand et la première langue étrangère en Hongrie était d’ailleurs l’allemand. Or ce lien étroit se retrouve aussi dans le système éducatif et dans les formations qui sont proposées aux étudiants. L’école dentaire hongroise offre donc une formation qui suit le même programme que celle que l’on dispense dans les universités allemandes. Les Allemands et les Autichiens savaient donc que les dentistes hongrois proposaient des soins équivalents à ceux qu’ils pouvaient recevoir dans leur pays d’origine. C’est donc ce savoir-faire qui leur a permis de passer la frontière en toute confiance pour se faire soigner en Hongrie.

Les dentistes hongrois possédaient donc le savoir-faire des dentistes allemands ou autrichiens, mais ce qui a surtout attiré les populations frontalières, ce sont des tarifs très intéressants et un coût de la vie très bas. Dans les années 1970, la Hongrie faisait en effet partie du bloc de l’est et affichait donc un développement économique très en retard par rapport à l’Allemagne de l’Ouest et l’Autriche, qui faisaient partie du bloc de l’ouest. Les Allemands et les Autrichiens qui habitaient à la frontière hongroise avaient donc pris l’habitude de passer la frontière pour aller se faire soigner à moindre coût chez les dentistes hongrois. L’opération était d’autant plus simple à réaliser que la Hongrie, bien que faisant partie du bloc de l’est, bénéficiait d’une certaine souplesse pour la gestion de ses frontières, ce qui permettait aux populations frontalières de rentrer relativement facilement dans le pays. Toutefois, c’est le manque d’infrastructure qui freine le développement du tourisme dentaire à l’époque. En effet, bien que l’on puisse rentrer relativement facilement en Hongrie, le pays manque cruellement d’infrastructures routières, ce qui concentre le tourisme dentaire à la frontière dans la région de Sopron.

La Hongrie s’ouvre avec la chute du bloc de l’est

La chute du mur et l’explosion du bloc de l’est en 1989, permet à la Hongrie de s’ouvrir aux pays européens. Les populations peuvent ainsi très facilement passer les frontières du pays, ce qui donne un coup d’accélérateur au tourisme dentaire. Toutefois, comme les déplacements sur de longues distances restent relativement compliqués, le tourisme dentaire reste concentré à un niveau régional et concerne essentiellement les populations allemandes et autrichiennes.

Pour que le tourisme dentaire explose réellement et que la Hongrie commence à attirer des patients internationaux, il faudra attendre la démocratisation des voyages en avion, qui a considérablement réduit les distances. D’ailleurs avec l’arrivée des premiers touristes dentaire par avion, l’activité se déplace et quitte les zones frontalières pour rejoindre Budapest, la capitale du pays. Les avions amènent ainsi les premiers patients internationaux, qui viennent dans un premier temps essentiellement des pays anglo-saxons. À l’époque, en Angleterre, en Irlande, ou en Écosse, les soins dentaires sont plus chers qu’en Hongrie, mais les délais d’attente nécessaire avant d’obtenir un rendez-vous chez un chirurgien dentiste sont surtout inacceptables. Les premiers touristes dentaires anglo-saxons arrivent ainsi à Budapest pour trouver des soins dentaires de qualité à moindre prix, jusqu’à cinq fois moins cher, mais surtout pour bénéficier d’une prise en charge immédiate. Budapest, compte déjà à l’époque de nombreuses cliniques dentaires qui sont parfaitement organisées pour accueillir et traiter les patients en direct.

La Hongrie fait son entrée en Europe

En 2004, la Hongrie rejoint la communauté européenne, ce qui lui permet d’offrir des services dentaires qui peuvent concurrencer les soins dispensés dans les pays d’origine des patients. En effet, tous les soins médicaux qui sont dispensés au sein de la communauté européenne donnent droit au même remboursement que les soins effectués en France. Ainsi les patients Français peuvent pratiquer le tourisme dentaire en se faisant soigner en Hongrie tout en bénéficiant de la même prise en charge par la sécurité sociale que celle qui est débloquée pour des soins reçus en France. C’est à la même époque que les premières compagnies aériennes low cost arrivent sur le marché, ce qui permet à des dizaines de milliers de touristes européens de rejoindre la Hongrie en avion à prix cassés.

Les touristes arrivent donc massivement en Hongrie et les cliniques dentaires hongroises s’adaptent, sectorisant le marché en fonction de l’origine des patients. Certaines cliniques se spécialisent ainsi dans l’accueil des patients anglais, allemand… Alors que la clinique Jildent choisit, elle, de se spécialiser dans l’accueil des touristes dentaires français.

Un savoir-faire de qualité et des prix très intéressants

Nous l’avons vu précédemment, les dentistes hongrois profitent d’une formation de grande qualité, puisqu’elle est basée sur le programme des facultés allemandes. D’ailleurs, la majorité des professeurs qui enseignent aujourd’hui dans les facultés dentaires hongroises ont été formés en Allemagne. De plus, les dentistes allemands profitent du grand nombre de touristes dentaires qui viennent dans le pays pour se faire poser des couronnes, des implants dentaires ou des greffes osseuses. En effet alors qu’un cabinet dentaire français effectue moins d’une dizaine d’opérations de ce type par an, les dentistes hongrois effectuent ces interventions plus de 200 fois par an. Ils sont donc devenus en quelques années de véritables spécialistes dans les techniques de pointes de la dentisterie et de la chirurgie dentaire.

Toutefois, alors que la Hongrie fait aujourd’hui partie de l’Europe et que les dentistes affichent de hautes qualifications, on peut se demander pourquoi les prix pratiqués restent aussi intéressants.
En fait, bien que le pays fasse aujourd’hui partie de la communauté européenne, le coût de la vie en Hongrie reste bien plus bas que dans la plupart des autres pays européens.

- Des bien plus bas en général
La Hongrie est rentrée dans l’Europe, mais il existe encore une grande disparité entre les prix moyens européens et les prix que l’on trouve sur le marché hongrois. Le salaire moyen est ainsi fixé à 344,24 €, alors que les salaires moyens des assistants dentaires tournent autour des 1000 €. Mais les cliniques dentaires n’économisent pas seulement sur la masse salariale puisque les différences de prix sont très importantes dans l’immobilier. Les biens immobiliers de la capitale hongroise sont ainsi vendus jusqu’à cinq fois moins cher qu’à Paris, ce qui permet aux clinique de réaliser d’importantes économies sur leur charge pour la location ou l’achat de leur cabinet médical. Le coût de la vie est ainsi en moyenne jusqu’à 20 % moins cher qu’en France, une différence qui permet aux touristes dentaires de profiter de prix bas sur l’ensemble des prestations de leur séjour et pas uniquement sur le coût des soins dentaire.

- Un marché presque totalement détaxé
La Hongrie fait partie de l’Union européenne et a donc des objectifs financiers précis à respecter. D’ailleurs, le pays affiche le taux de TVA le plus élevé de toute l’Union européenne avec un taux de 27 %. Pourtant ce taux élevé ne pénalise pas le marché des soins dentaires, bien au contraire même, puisque le secteur profite d’une exonération totale au moment de la facturation au patient. Cet avantage est en fait loin d’être négligeable, puisqu’il permet à lui seul d’expliquer une différence de prix d’environ 20 % par rapport aux autres pays européens.

- Des frais d’étude beaucoup plus simple à amortir
Nous l’avons vu précédemment, les dentistes hongrois reçoivent un enseignement de grande qualité, qui est équivalent à celui que l’on dispense dans la plupart des autres pays européens ou aux États-Unis. Toutefois, contrairement aux dentistes américains qui sont déjà bien endettés quand ils sont diplômés puisque les formations coutent très cher, les dentistes hongrois profitent de tarifs bien plus intéressants. Ainsi, alors la formation complète coûte près de 300 000 € aux États-Unis, elle ne coûte que 60 000 € en Hongrie. Les dentistes hongrois ont donc une somme bien moins importante à amortir, ce qui leur permet de proposer des tarifs bien plus compétitifs.

Les différences de tarifs que l’on trouve chez les dentistes hongrois par rapport aux dentistes français sont donc parfaitement explicables. Elle n’est pas due à des soins de moindre qualité, mais simplement par des coûts de revient beaucoup moins importants qui permettent aux dentistes hongrois d’afficher des tarifs bien plus compétitifs.

La naissance de la clinique Jildent

La clinique Jildent est arrivée sur le marché du tourisme dentaire en 1992 quand une équipe de chirurgiens dentistes qui avait tout travaillé et suivi des formations à l’étranger ont décidé de créer une clinique dentaire pour s’attaquer au marché français. Ces spécialistes avaient en effet tous passé un temps plus ou moins long dans des pays francophones, ce qui leur permettait de connaitre et d’être capables de répondre aux attentes des patients francophones. Ensuite, tout a été très vite, la patientèle de la clinique a explosé en 2004 avec l’apparition des compagnies aériennes low cost et la clinique Jildent est aujourd’hui le leader hongrois pour le marché francophone, puisque la clinique réussit à attirer des patients Français, mais aussi Belge, Suisse, Luxembourgeois, et même Canadien.

- La meilleure qualité possible
Pour attirer les touristes dentaires francophones, la clinique Jildent n’a pas choisi de proposer le prix le plus bas possible, mais plutôt de proposer le meilleur service possible à un prix très compétitif. La clinique a ainsi créé une véritable équipe de spécialiste composée de chirurgiens dentistes qui sont tous diplômés en implantologie et qui affiche une longue expérience professionnelle. De plus tous les docteurs de la clinique ont travaillé à l’étranger en France, en Allemagne, en Suisse ou aux États-Unis, ce qui leur permet de parfaitement connaitre les attentes des patients étrangers et tout particulièrement des patients francophones. D’ailleurs la clinique s’est même adjoint les services d’un collaborateur spécialement dédié au relationnel avec les patients francophones. Mais la clinique a aussi choisie de travailler seulement avec les meilleures marques du marché que l’on retrouve en France ou en Allemagne chez les meilleurs spécialistes, Alpha Bio, Nobel Bicare, Zimmer, SIC Invent…

- La clinique Jildent dans les médias
En tant que leader hongrois sur le marché francophone, la clinique Jildent est déjà apparue de nombreuses fois dans la presse écrite ou télévisuelle. La clinique a ainsi déjà fait l’objet de nombreux reportage télé sur M6 dans l’émission Capital, sur TV5 Europe, LMC, dans le journal de France… On la retrouve aussi dans la presse écrite dans les pages du Figaro, de Terra Econmica… La clinique ne cesse d’ailleurs d’attirer de nouveaux patients, puisqu’à ce jour les spécialistes de la clinique ont déjà traité plus de 9000 patients et soignent en ce moment près de 50 patients par semaine.

Prévoyez votre séjour de tourisme dentaire Hongrie

 

Vous souhaitez faire du tourisme dentaire Hongrie pour profiter de soins dentaires de qualité à prix bas ? Alors vous allez devoir commencer sélectionner votre clinique dentaire qui s’occupera de vos soins, mais vous ne devez pas non plus de préparer votre séjour touristique qui fait évidemment parti de votre voyage. Il est en effet impératif que vous preniez le temps de vous détendre entre vos séances de soins et que vous arriviez à profiter de votre séjour pour faire réellement du tourisme dentaire Hongrie. Nous allons donc vous aider à préparer votre séjour en vous présentant les choses que vous devez absolument faire et voir à Budapest.

Découvrir la ville du haut du Mont Gellért

Le Mont Gellert culmine à 140 m et il surplombe le Danube pour vous offrir une vue imprenable sur Budapest. Si vous faites du tourisme dentaire Hongrie, le Mont Gellert est sans aucun doute le meilleur endroit pour découvrir la topographie unique de la ville de Budapest. Vous pourrez ainsi découvrir que la ville est clairement divisée par le fleuve en deux parties totalement différentes Buda et Pest.

Visitez la basilique St Étienne

La basilique St Etienne fait partie des incontournables à Budapest et vous offrira une visite intéressante pour votre tourisme dentaire Hongrie. Elle se trouve au sud de la place Liberté et a été construite en 1906. La Basilique St Etienne est un bâtiment impressionnant qui s’étale sur 86 mètres de long et 55 mètres de large, et vous pourrez bien sûr y trouver une statue de St Élisabeth qui consacra sa vie au pauvre.

Essayer les bains thermaux de Budapest

Les bains sont intégrés dans la culture hongroise et vous trouverez des établissements thermaux parsemés dans toute la ville. Vous pourrez donc y trouver une grande variété de bassins intérieurs ou extérieurs qui propose des bains de 17 °C à 40 °C qui vous permettront de vous détendre pendant votre tourisme dentaire Hongrie. Le bassin extérieur le plus impressionnant est sans aucun doute le bassin des bains Széchenyi.

Profiter d’une séance déteinte avec un diner croisière

Le Danube est sans aucun doute le lieu idéal pour profiter d’un diner croisière romantique. Visitez la ville de l’intérieur tout en profitant des délices d’un énorme buffet hongrois. Vous pourrez ainsi profiter d’une vue imprenable sur le Pont des Chaîneset le Parlement hongrois.

Essayer le ruin bars pour une soirée originale

Vous faites du tourisme dentaire Hongrie, mais vous n’êtes peut-être pas venu pour profiter de la vie nocturne de Budapest. Pourtant, les ruin bars sont des lieux qu’il ne faut surtout pas louper. Ce sont en fait des bars qui sont installés dans des cours intérieures, des maisons abandonnées, des parkings ou des entrepôts désaffectés. De l’extérieur, rien ne trahit leur présence et ils permettent de vivre une expérience originale.

 

CONSULTATION A PARIS

RDV LE 20 ET 21 JUILLET
 

 
  • Paris / Joinville
  • Nice